Témoignage : « Nuit scoute au Campus »

Au cœur du campus universitaire de Poitiers, et pour la deuxième fois, une « Nuit Scoute » s’est déroulée le mercredi 20 septembre 2018 après midi jusqu’au lendemain matin 8 h 30.


Dans le cadre du « mois d’accueil des étudiants » organisé chaque année, depuis 10 ans, par le service culturel de l’université, le CROUS et la Communauté d’Agglomération de Grand Poitiers, le collège du Scoutisme Français du Poitou (1) a accueilli 75 étudiant(e)s (dont 1/3 n’avaient jamais vu la couleur d’un foulard) pour une soirée ludique et festive à la scoute.


©PatrickBalas


Après un rapide passage à la table d’inscription (faite de perches et ficelles), une thèque géante à 50 participants se met en place en guise de jeu brise-glace.

Ensuite, discours de bienvenue pendant l’apéro chips cacahuètes accompagnées d’un diabolo menthe servi en jerrican de 15 litres. La presse, la radio locale et la toile scoute en profitent pour photographier, recueillir des témoignages et « prendre » du son pour leurs reportages.


Puis, repas trappeur américain. Éparpillé(e)s autour de 6 braseros, par petits groupes, les étudiant(e)s scout(e)s et non scout(e)s ont composé, à leur goût, leurs burgers avec tomates, salades, fromages et bien sûr un steak grillé par leur soin au feu de bois. Le principe du repas assis/debout favorisant la discussion.


Faire cuire son steak ensemble autour d’une même grille, partager sa fourchette pour faire tourner sa viande, vérifier la bonne cuisson de celle-ci ou la faire tomber dans le feu (!!), choisir d’ajouter ou non des crudités permet d’entamer le dialogue...


Certain(e)s sont content(e)s de se retrouver, des chefs et responsables de différents mouvements scouts, de différents groupes de la région se découvrent et échangent sur leurs pédagogies et leurs points communs dans le scoutisme. Des scout(e)s venu(e)s avec des ami(e)s étudiant(e)s non scout(e)s ont une occasion de se raconter les anecdotes de leur vie d’animateur scoute qui occupent tant leur fin de semaine. Des néophytes observent d’abord, puis discutent avec ces gens bizarres en chemises et foulards qui campent...


Une fois les estomacs rassasiés, le grand jeu de veillée peut commencer...

Un sagamore à 70 jeunes.... C’est un jeu de rôle avec des cartes personnage pour chaque joueur au sein d’un imaginaire... animé par Chantal, affirmant « être la cousine de Baden Powell » et Cris, « stagiaire de la compagnie de bus de Poitiers »... !!!!

Résultat, quelques consignes et minutes plus tard, des jeunes courent, s’agitent, conspirent des stratagèmes au 4 coins des facultés, par groupes de 15 ou grappes de 3 ou 4. Ils s’interpellent, se montrent des cartes... Certains sourient, d’autres soufflent et donnent la leur, pleine de déception... Cela dure une bonne heure...


À la tombée de la nuit, autour du feu de bois, démarre le 5erepas. Guitares et flûte entrainent les chants, font danser les garçons et les filles... L’enthousiasme, le plaisir et l’énergie de chacun(e) font se prolonger les festivités jusque tard dans la nuit...


À 23 h 45, l’agent de sécurité de l’Université, qui veille de loin, s’étonne auprès des organisateurs : « ils dansent encore, ils n’ont pas prévu de se coucher ??? ». 

Minuit passé, la musique s’estompe.... Les cours reprennent tôt le matin...

Bon nombre d’étudiant(e)s repartent vers leur chambre située dans les Résidences universitaires à quelques minutes, à pied ou, en voiture, un peu plus loin en ville.


Une petite vingtaine prolongent la soirée. Duvet sous le bras, ils campent dans les tentes patrouilles qu’ils ont installées... Vu la bonne température de la nuit, certain(e)s choisissent de dormir à la belle étoile.... jusqu’au lendemain matin 7 h… réveiller par les souffleurs thermiques des agents d’entretien… eh oui on est en ville.


Petit déjeuner en plein air, toujours devant la Maison Des Etudiants, yeux plus ou moins embrumés. Café, lait chaud, pain beurre confiture.... Et c’est reparti pour une nouvelle journée de cours....


Avec 3 chefs et 3 membres du collège de Scoutisme Français, le rangement s’organise. Démontage des 2 tables perches ficelle, chargement des 2 remorques, des 30 perches, des 6 braseros, du restant des sarments de vignes qui ont alimenté les feux, des tentes, des victuailles, rapide ratissage, etc..


Chaque scout sait que, quand il lève le camp, il y a deux choses qu’il faut qu’il laisse derrière lui : RIEN et MERCI !". Mission accomplie !!

Prochaine étape.... Un apéroscout en Scoutisme Français jeudi 8 novembre 2018 à 19h....


Et puis, deux ou trois étudiant(e)s découvrant le scoutisme ont vraiment pris plaisir dans les jeux, les chants de la veillée... Auront-ils envie de continuer l’aventure en devenant responsables éclaireurs ou chefs scouts ??

Affaire à suivre...

107 vues