Le BAFA

Le Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur est un diplôme non professionnel de l’animation volontaire. Celui-ci est délivré par le ministère de l’éducation nationale et permet d’exercer le métier d’animateur de manière occasionnelle dans les accueils collectifs de mineurs, notamment les accueils de scoutisme.

Le BAFA c’est pour quoi faire ?

 

Le BAFA prépare à exercer le rôle d’animateur en accueil collectif de mineurs (ACM). Les modes de fonctionnement et raisons d’êtres de ces ACM sont aussi divers qu’il en existe. Néanmoins leurs rôle principal consiste bien à participer à l’éducation des enfants inscrits. Loin d’être de simple lieux de consommation d’activités les ACM se veulent des lieux de rencontre, d’apprentissage de la citoyenneté et des lieux de socialisation. Les animateurs diplômés BAFA s’inscrivant dans les valeurs éducatives défendues par l’accueil collectif de mineur qui les emploient sont le fer de lance de ces projets pédagogiques et par leur action auprès des enfants, contribuent à remplir la mission éducative qui est la notre.

 
Que vais-je apprendre ?

 

La formation préparant à l’obtention de ce brevet a pour objectifs :

 

De préparer l’animateur à exercer les fonctions suivantes :

  • assurer la sécurité physique et morale des mineurs et en particulier les sensibiliser, dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet pédagogique, aux risques liés, selon les circonstances aux conduites addictives ou aux comportements, notamment ceux liés à la sexualité ;

  • participer à l’accueil, à la communication et au développement des relations entre les différents acteurs ;

  • participer, au sein d’une équipe, à la mise en œuvre d’un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif dans le respect du cadre réglementaire des accueils collectifs de mineurs ;

  • encadrer et animer la vie quotidienne et les activités ;

  • accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets.

 

D’accompagner l’animateur vers le développement d’aptitudes lui permettant :

  • de transmettre et de faire partager les valeurs de la République, notamment la laïcité ;

  • de situer son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif ;

  • de construire une relation de qualité avec les membres de l’équipe pédagogique et les mineurs, qu’elle soit individuelle ou collective, et de veiller notamment à prévenir toute forme de discrimination ;

  • d’apporter, le cas échéant, une réponse adaptée aux situations auxquelles les mineurs sont confrontés.

 

Lors des sessions théorique le candidat sera donc amené à suivre des temps de formation autour des missions de l’animateur. Il sera aussi mis en situation d’animateur et devra préparer des activités en équipe comme s’il était en conditions réelles.

 
Comment se déroule la formation ?

 

Pour obtenir le BAFA 4 étapes sont nécessaires :

  • Une première session théorique dite de formation générale de 8 jours minimum

  • Un stage pratique de 14 jours minimum en tant qu’animateur, en séjour de vacances, en accueil de loisirs ou en accueil de scoutisme régulièrement déclaré. Il ne peut pas se dérouler à l’étranger. 

  • Une deuxième session théorique dite d’approfondissement ou de qualification de 6 jours minimum

  • Le passage de votre dossier devant le jury départemental habilité à délivrer le diplôme

Les sessions de formation théoriques sont délivrées par des organismes habilités. La fédération du Scoutisme Français et ses 6 associations en est un.

Ces sessions peuvent se dérouler en internat, auquel cas le candidat reste sur le lieu de stage toute la durée de la formation, ou en externat auquel cas le candidat rentre chez lui chaque soir.

 

Attention Vous ne pouvez pas effectuer votre stage pratique, si vous êtes sous le coup d’une :

• incapacité pénale d’exercer auprès de mineurs listée par l’article L. 133-6 du code de l’action sociale et des familles.

• mesure administrative d’interdiction ou de suspension d’exercer auprès des mineurs prononcée par le préfet.

Dans les mêmes conditions ?, on peut le faire à l’étranger ? on doit obligatoirement faire la même mission ?

 
Comment choisir son organisme de formation ?

 

Les critères de choix seront propres à chaque candidat. Il faut prendre en compte le coût de la formation qui n’est pas le même partout, la proximité avec votre lieu d’habitation si c’est important pour vous.

Il est également important de se renseigner sur l’organisme avec lequel vous souhaitez vous former. Ceux-ci délivrent tous une formation de qualité et vous ne serez pas mieux ou moins bien formé en fonction de l’organisme choisi. Néanmoins s’il en existe une telle diversité c’est  parce que tous ne portent pas les mêmes valeurs et ne prônent pas les mêmes ambitions éducatives.

 

Il est donc nécessaire d’avoir lu le projet éducatif de l’organisme avant de s’engager dans la formation. Celui-ci vous donnera des informations sur l’identité et les ambitions éducatives que l’organisme de formation souhaite promouvoir. Il vous permettra aussi d’envisager la « teinte éducative » qu’aura la formation théorique. Car les projet éducatifs étant des marqueurs forts de l’identité de chaque organisme la formation qui vous sera dispensée sera colorée par celui-ci.

N’hésitez pas à en lire plusieurs pour vous faire une idée des différences qu’il peut exister entre les organismes.

 
Quelles sont les spécificités de la formation BAFA dispensée par les mouvements de la fédération du Scoutisme Français ?

 

Le scoutisme est un mouvement de jeunesse mondial avec une particularité : la méthode scoute. Cette méthode d’éducation qui se veut complémentaire à la famille et à l’école vise à développer les l individus dans leur dimension physique, intellectuelle, artistique, spirituelle afin que ceux-ci prennent une part active dans la société et y agissent en citoyen. Tous les éléments de cette méthode concourent donc à ce but. La première spécificité que vous trouverez sur les sessions théoriques des associations de la fédération est la mise en place de cette méthode afin qu’elle soit vécue pour mieux la connaitre. Concrètement cela veut dire qu’il est possible que le stage soit campé (tous ne le sont pas), qu’il vous sera demandé de participer aux services de la vie quotidienne comme la préparation des repas ou le rangement de la salle de formation par exemple, ou que vous entendrez probablement parler des outils pédagogiques utilisés dans l’association.

Par ailleurs le mouvement scout est un mouvement porté principalement par des bénévoles qui sont prêts à s’engager pour l’éducation des enfants et des jeunes sur leur temps libre. Cela signifie qu’ils sont souvent très attachés à leurs valeurs éducatives et à celles de leur association. Les formations théoriques sont donc teintées de ces convictions fortes et il n’est pas étonnant d’entendre parler d’éducation à l’environnement, à la paix, ou la spiritualité. 

 
Quelle est la différence entre un approfondissement et une qualification ?

 

La troisième étape de formation consiste en une formation théorique délivrée par les organismes de formation. Elles sont de deux types : les approfondissements et les qualifications.

S’inscrire dans un approfondissement vous permettra de prétendre à l’obtention du BAFA et d’encadrer des mineurs avec toutes les prérogatives accordées par celui-ci. Si vous faîte le choix de vous inscrire dans une session de qualification, vous aurez, en plus des prérogatives accordées par le BAFA, la possibilité d’encadrer une activité spécifique, celle de la qualification choisie. La fédération du Scoutisme Français propose deux qualifications :

  • Voile

  • Surveillant de baignade

 
Comment m’inscrire au BAFA ?

 

Vous devez impérativement avoir 17 ans révolus au premier jour de la première session de formation (formation générale), mais l’inscription administrative sur le site internet du BAFA/BAFD est autorisée 3 mois avant.

 

L’inscription administrative est la première étape, celle-ci se déroule entièrement en ligne via le site BAFA/BAFD. Vous devez fournir impérativement une copie de votre d’identité recto-verso. Sans cette pièce le dossier ne sera pas présenté au jury en fin de cursus.