16 jours d’activisme contre les violences faites aux filles et aux femmes

Les 16 Jours d'activisme contre les violences faites aux filles et aux femmes débutent le 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, jusqu’au 10 décembre, Journée des droits de la personne.


16 jours d’activisme car tout le monde peut agir pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles.

  • En 2020 nous voulons mettre fin à la culpabilisation des victimes

Le thème de la campagne 2020 est la lutte contre la culpabilisation des victimes.

Nous voulons mettre fin à la culture de la honte et de la culpabilisation qui réduit au silence les filles et les femmes et les empêche de communiquer leurs expériences et demander justice.

La culpabilisation des victimes est le fait que la victime d’un crime ou d’un autre méfait soit tenue entièrement ou partiellement responsable de ce qu’elle a subi. Cela arrive principalement aux victimes de violences sexuelles et d’autres formes de violences faites aux femmes et aux filles.

La culpabilisation et l’humiliation des femmes et des filles n’ont pas seulement pour conséquence de réduire au silence celles qui vivent ces violences, elles renforcent aussi le pouvoir et le contrôle du coupable et lui donnent le droit de continuer à se comporter de manière abusive et criminelle sans être tenu pour responsable.

  • Un kit d’activités pour approfondir le sujet avec les jeunes

L’Association Mondiale des Guides et des Éclaireuses (AMGE) a créé ce kit d’activité synthétique avec des éléments explicatifs suivis de fiches d’activités techniques en plusieurs parties : partie 1 : éduquer, partie 2 : soutenir, partie 3 : exprimez-vous et engagez-vous.

S’il n’est pas possible pour ton groupe de se réunir en présentiel, vous pouvez réaliser ces activités lors d’une réunion en ligne, en s’assurant de respecter la protection des données et de surfer sur internet de façon sécurisée.

  • Pour avoir des discussions avec des garçons et des filles je m’assure de construire un espace d’encouragement sécurisant

Il est important de créer un espace dans lequel les enfants et les jeunes se sentent soutenu·e·s et à l’aise pour parler de leurs expériences, de leurs droits, de l’égalité de genre et des violences faites aux filles et aux femmes.

Nous voulons que les enfants et les jeunes se sentent en sécurité, mais qu’elles et ils se sentent aussi encouragé·e·s à parler et à partager leurs expériences, leurs inquiétudes et leurs opinions. C’est pour cette raison que nous mettons en place non seulement un espace sécurisé mais aussi un « espace d’encouragement ».

Ces espaces se doivent d’être inclusifs de toutes les identités. L’ implication des garçons et de jeunes hommes est fondamentale pour faire avancer l’égalité de genre.. Mais lors de discussions ceux-ci peuvent se sentir sur la défensive or il est important de reconnaître que les stéréotypes de genre ont aussi un impact négatif sur les garçons et les hommes.

Nous avons tous et toutes un rôle actif à jouer dans la lutte contre les violences.



Le Scoutisme Français s’engage aux côtés de l’Association Mondiale des Guides et des Éclaireuses à lutter contre les violences faites aux filles et aux femmes.

Pour plus d’informations:

https://www.wagggs.org/fr/what-we-do/stop-the-violence/16-days-of-activism/


L'AMGE aide les filles et les jeunes femmes à développer pleinement leur potentiel en tant que leaders et citoyennes actives du monde


#OrangeTheWorld #notHERfault #IAmWithHer #ImHereForHer #16days #16jours


302 vues0 commentaire